Billetterie en ligne de la ville de Calais
Recherche Par événement, festival...
Ok
ETAPE 1
Choix des places
ETAPE 2
Vos coordonnées
ETAPE 3
Paiement sécurisé
ETAPE 4
Téléchargement des places

Grand Théâtre




Cliquez ici pour vos achats individuels - retrouvez la programmation complète de la saison

Mercredi 27 Mai 2020 - 20h30
ARLEQUIN POLI PAR L'AMOUR
Mercredi 27 Mai 2020 - 20h30
Théâtre

MARIVAUX
 
Mise en scène Thomas Jolly
 
Une fée, éprise d'Arlequin, le séquestre. Son beau visage l'a tant séduite qu'aveuglée, elle n'a pas pris la mesure de son manque d'esprit et de sa grande ignorance de toute chose. Elle espère bien toutefois se faire aimer de lui. Mais c'est sans compter sur la force et l'innocence des premiers sentiments que le bel Arlequin va nourrir pour une jeune bergère des environs. Quelques ampoules, des guirlandes lumineuses, des serpentins de papier et voici le cadre féérique posé pour l'aventure, qui tournera à la faveur des amoureux sincères et naïfs. Douloureuse sortie de l'enfance toutefois que celle de jeunes amants livrés aux plans machiavéliques d'une femme de pouvoir animée par la jalousie et la colère. Sottes convenances, duperies, méchancetés, menacent la fraîcheur et la spontanéité des amours neuves et conduisent la jolie bergère et son Arlequin joli à l'effroi. Marivaux convoque ici la jeunesse, sa fougue, son insolence, sa bêtise splendide, sa maladresse, son enchantement, à l'endroit même des ambitions sans bornes et de la foi en un autre monde. L'endroit de tous les possibles. Le croisement de tous les chemins, où il s'agit de choisir parmi toutes les vies qui s'offrent. Choisir ou se laisser choisir : la volonté peut-être est toute relative.
 
 
Production La Piccola Familia, en coproduction avec le Centre Dramatique Régional de Haute-Normandie / Théâtre des Deux Rives et avec le soutien de l'Office de Diffusion et d'Information Artistique de Normandie.
Ce spectacle bénéficie d'une aide à la production du Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Normandie. La Piccola Familia est conventionnée par la DRAC Normandie, la Région Normandie et la ville de Rouen. Reprise et tournée avec la collaboration de La Scala Paris - Les Petites Heures

 
 
Mardi 03 Mars 2020 - 20h30
LE VOL
Mardi 03 Mars 2020 - 20h30
Théâtre
SONIA NEMIROVSKY
Compagnie La porte au trèfle

Mise en scène Bertrand Degrémont et Caroline Rochefort
Le vol, c'est un vol d'hélicoptères, ces hélicoptères qui
jetaient à la mer les corps endormis de milliers d'opposants.
Nous sommes dans
les années sombres de l'Argentine, pendant la dictature militaire qui a sévi de
1976 à 1983. C'est le récit de ce qui aurait pu être une histoire d'amour comme
les autres, avant que la jeune fille ne se fasse arrêter par la junte militaire,
avant le vol de cet amour. Le vol est donc aussi un envol, de l'Exilé vers la
Disparue.
D'un peu plus haut, mais bien à ras de notre terre
d'aujourd'hui, reviennent ces questions communes à tous les conflits, guerres
ou dictatures : comment faire le deuil de quelqu'un dont le corps n'a
jamais été retrouvé ? Dont aucun papier ne garde trace, ni de mort, ni de
vie ? Comment accepter qu'un événement tragique sur lequel nous n'avons
aucune prise modifie totalement l'idée que nous avions de notre vie ?
L'exil provoque aussi un sentiment de rancune envers ce pays
qui nous a enlevé ce qu'on avait de plus cher, et qui reste pourtant le seul
pays qui est le nôtre. Ce pays qu'on ne reconnaît plus une fois la tourmente
passée, auquel, par la force des choses, on ne participe plus. Enfin : se
demander à quel instant on passe du statut de survivant à celui de vivant.
Avec
Suzanne Marrot, Grégory Barco, Sonia Nemirovsky. Plasticien
Pierre Constantin
 
 
Mercredi 06 Mai 2020 - 20h30
ISLANDS
Mercredi 06 Mai 2020 - 20h30
Spectacle
Danse / Gym
CAROLYN CARLSON
ISLANDS [Short Stories]
Dans des lumières de Guillaume Bonneau, ce programme
regroupe trois solos transmis par Carolyn Carlson, chorégraphe, à certains de ses danseurs emblématiques.
Density 21.5 (Re-création 2015)
Interprétation Isida Micani.
Musique Edgar Varèse.
Flûte live Timon Nicolas.
Réalisation costume Chrystel Zingiro

Invitée le 24 Mai 1973 par le directeur de l'Opéra de Paris,
Rolf Liebermann, pour une soirée Hommages à Varèse, Carolyn Carlson présente un solo magistral et aérien, développant une véritable poétique de l'espace. Ce solo marque une étape
importante dans la carrière de la chorégraphe et l'avenir de la danse
contemporaine en France. Les images de la silhouette à mi-chemin entre l'être humain et l'oiseau s'inscrivent dans l'imaginaire chorégraphique et révolutionnent le monde de la danse.

Production Carolyn Carlson Company,
coproduction Adami
dans le cadre du Festival June Events, en partenariat avec le studio 28 - Cie Zahrbat,
avec le soutien du Crédit du Nord.

Burning (Création 2015)
Interprétation Won Myeong Won. Musiques Meredith Monk. Costumes Lina Wu Ichiba. Peintures Carolyn Carlson, Yutaka Nakata.

« À ce danseur tellurique, puissant et déjanté, il
fallait offrir un solo tout aussi fou et imprévisible. Carlson l'a fait.
Jusqu'au bout. L'expressivité, l'énergie et l'athlétisme de cet acteur-danseur prennent le public d'assaut. Il y a dans son personnage l'état brut de l'homme préhistorique et l'authenticité de l'homme moderne d'avant l'industrialisation ».
Thomas Hahn dans dansercanalhistorique.fr
Production Carolyn Carlson Company, coproduction Adami
dans le cadre du Festival June Events, avec le soutien du Crédit du Nord.

The Seventh man (Création 2019)
Interprétation Riccardo Meneghini. Musique live Guillaume
Perret.

Après 10 années de partage sur différentes créations, Carolyn Carlson écrit un solo pour Riccardo Meneghini, interprète charismatique de sa compagnie, à la gestuelle à la fois fluide et intense. Inspiré par le livre éponyme de John Berger A
Seventh man (1975), décrivant la vie des travailleurs migrants en Europe, ce solo électrique et dynamique évoque nos désespoirs, ruptures, reconstructions et promesses. Porté par la musique organique de Guillaume Perret, ce « septième homme » entreprend un voyage contemplatif sur les métamorphoses intérieures qui font de nous des êtres uniques car pluriels.
Production Carolyn Carlson Company, coproduction Théâtre Georges Leygues, Villeneuve-sur-Lot.
 
Mercredi 29 Avril 2020 - 20h30
L'INTERVENTION
Mercredi 29 Avril 2020 - 20h30
Théâtre
VICTOR HUGO
Compagnie Les Anonymes t.p.
L'Intervention est une comédie ambiguë et douce-amère composée par Hugo au temps tardif de l'exil et du Théâtre en liberté. Elle fut
magistralement redécouverte en 1964 par Patrice Chéreau et Jean-Pierre Vincent au temps de leur compagnonnage sur les bancs de Louis-le-Grand et n'a, depuis, plus quitté les scènes. En cinq actes miniature, Hugo mêle intrigue sentimentale et propos militants en retraçant les déchirements, tantôt drôles tantôt émouvants, d'un couple d'ouvriers pauvres. Déstabilisés par l'irruption d'une femme entretenue, exubérante et nostalgique, et de son protecteur charmant mais cynique, Edmond et Marcinelle ne parviennent
à une réconciliation (fragile) qu'autour du souvenir de leur enfant
morte, matérialisé sur scène par une petite robe blanche aux allures de relique, détail où pointe la touche autobiographique. Plus encore que par sa modernité, la pièce frappe par l'originalité affranchie du parcours hugolien, en politique comme en littérature. Confronté à la double tradition du vaudeville et du mélodrame, Hugo en subvertit les codes, maintient sa médiation sociale, mais ne se prive ni de faire rire aux dépens des pauvres, ni de réserver ses meilleures répliques aux deux riches.
 
Mercredi 08 Avril 2020 - 20h30
BACON
Mercredi 08 Avril 2020 - 20h30
Spectacle
Danse / Gym

Compagnie Nanine Linning
 
Pour sa troisième visite à Calais, Nanine Linning explore, après celle de Bosch, la peinture de Francis Bacon. Bacon, peintre de la violence et de la cruauté, qui voulait que l'odeur du sang saute aux yeux, affina progressivement son expression pour préférer la violence dans l'acte de peindre plus que dans la scène représentée. Linning, elle, a sans trêve cherché dans la danse à faire affleurer l'instinctif, l'animalité, poussant ses danseurs au-delà de la limite de leurs corps. Elle interroge donc l'alliage entre maîtrise et pulsion chez Bacon en relation étroite avec sa propre discipline. Pas seulement. Linning a toujours tourné autour de la multiplication des signes sensibles : sa pièce mêle donc subtilement, mais en permanence, chorégraphie, musique et sons (Jacob ter Veldhuis), vidéo (Juliane Noß) et scénographie (Jan Boiten). Le résultat est un écorché de textures visuelles et sonores emplissant la boîte de scène, la créant, la dénonçant, l'habitant et la quittant. Le résultat, plus encore abouti que dans la première version du travail (2004-2005, récompensée par le Grand Prix de la Danse aux Pays-Bas), impressionne par son anxiété, certes, par son esthétique, mais aussi par un langage porté à l'incandescence intérieure.
 
Attention : compte-tenu de la première image, très difficile à réaliser pour les danseurs, il est impératif que le spectacle commence à l'heure exacte. 

 
 
Samedi 06 Juin 2020 - 20h30
MEMBRA JESU NOSTRI
Samedi 06 Juin 2020 - 20h30
Concert
Classique
DIETRICH BUXTEHUDE
 
Eugénie Lefebvre, Juliette De Massy, Francisco Manalich et Virgile Ancely
Ensemble Hemiolia
 
Direction musicale Denis Comtet
 
Ce concert offre une des grandes pages de la littérature musicale religieuse germanique. Membra Jesu nostri (« les membres de notre Jésus », BuxWV 75) est un cycle de sept cantates composées sur des poésies spirituelles médiévales (Arnulf de Louvain, Saint Bernard, Hermann Joseph von Steinfeld) déplorant l'une après l'autre les plaies du Christ. On ne sait pas très bien à quel usage ces cantates étaient destinées. L'effectif instrumental réduit, les parties vocales confiées à cinq solistes sans qu'il semble que le compositeur ait envisagé un chœur étoffé, figurent sur le seul manuscrit autographe qui nous soit parvenu, écrit en tablature (voir l'illustration). Éminent organiste, trait d'union entre Schütz, Pachelbel, Düben, et Haendel ou Bach, qui fut son élève, Buxtehude n'a sans doute pas joué les précurseurs. Son installation à Lübeck, prestigieuse capitale de la Hanse, de 1668 - il a 30 ans - jusqu'à sa mort en 1707 fait cependant que l'Europe musicale luthérienne du Nord lui doit énormément de sa cohésion et de sa culture : on l'y venait visiter de toute l'Allemagne. Et sa redécouverte au XIXe siècle a suscité tout l'intérêt de Brahms et Mahler.
 
Samedi 04 Avril 2020 - 20h30
LES MANDIBULES
Samedi 04 Avril 2020 - 20h30
Théâtre
LOUIS CALAFERTE
Mise en scène Patrick Pelloquet

Ils ne parlent que de ça : de ce qu'ils sont en train de bouffer, de
ce qu'ils ont bouffé, de ce qu'ils vont bouffer. Il y a la famille Walter et la famille Wilfrid, qui affichent une tolérance zéro à la frustration. Ils mangent pour manger, absurdement réduits à leurs mâchoires, abandonnés à leur effrayante vacuité et, finalement, mangés par la bouffe, n'avalent que leur propre néant.
Derrière eux le boucher Chevillard, perché à son comptoir tel un prophète annonçant l'apocalypse : la pénurie inévitable suivant la surconsommation. L'heure devient grave, la comédie vire
au tragique et pourtant on rit de plus en plus : quand tombera le
couperet (« Plus de bœuf ! »), les Wilfrid et les Walter dévoreront, le boucher, inventant une nouvelle chaîne alimentaire. On n'ose imaginer la suite… Cette pièce saignante est d'une telle actualité qu'on a du mal à croire qu'elle fut écrite en 1975, anticipant les logiques comportementales ayant conduit à tous les scandales qu'on découvre et qui vont bien au-delà du contenu de nos assiettes.
Patrick Pelloquet connaît son Calaferte sur le bout des doigts : il lui
donne une rythmique et une gestuelle des plus goûteuses. On se régale, on s'en met jusque-là, on en reprendrait une louche, mais en sortant, on ne peut plus se mettre à table sans un peu d'appréhension.

Coproduction Théâtre Régional des
Pays de la Loire, Atelier-Théâtre Jean Vilar de Louvain-la-Neuve, DC&J
Création
Avec le soutien de l'Adami, de la
Province du Brabant wallon, du Tax-Shelter du Gouvernement Fédéral Belge et du
Centre des Arts scéniques
 
Jeudi 19 Mars 2020 - 20h30
LA MORT D'AGRIPPINE - Spectacle annulé
Jeudi 19 Mars 2020 - 20h30
Théâtre
Annulation du spectacle !
 
Sarah Mesguich, interprète principale de La Mort d'Agrippine étant dans l'impossibilité d'assurer les représentations de ce spectacle, nous sommes en conséquence dans l'obligation d'annuler ce titre.
 
Dimanche 12 Avril 2020 - 16h00
I HAVE A DREAM
Dimanche 12 Avril 2020 - 16h00
Concert
Jazz / Blues / Gospel
GOSPEL SYMPHONY
I have a dream - Songs of freedom

Grand Théâtre
Dimanche 12 avril à 16h

 
Chanter pour être libre, chanter pour libérer. Il peut paraître paradoxal qu'autant d'hymnes religieux ou d'origine liturgique puissent être ainsi identifiés comme des chants d'émancipation. Mais le propre de la musique, c'est d'émanciper, justement. Et de nombreuses cultures ont développé un art du chant pour lutter contre l'oppression, ou simplement célèbrer le fait de vivre dans des contextes où survivre est la norme.
L'Ensemble Contraste invite à un parcours évoquant les marches pour les droits civiques de Martin Luther King, auxquelles We Shall Overcome servait de flambeau, les rues des townships de Soweto où Nkosi Sikele Afrika se chantait fièrement face aux forces de l'apartheid, mais aussi Jean-Sébastien Bach, curieusement devenu une icône de la gloire humaine dans la paix. Tous ces chants, hymnes et spirituals, issus de la terrible histoire de l'esclavage, des temples de Thuringe ou des rues des mégalopoles modernes, sont là pour libérer nos esprits et nos cœurs des entraves qui aliènent notre avenir. Et c'est pourquoi l'on entendra aussi quelques grands textes fondateurs, de King, Mandela, Césaire, Desmond Tutu, Rosa Parks, René Cassin.

Avec
Nicolas Marié (comédien)
Irina De Baghy (mezzo-soprano)
&
L'Ensemble Contraste
(Arnaud Thorette, violon, Mourad Benhammou, batterie, Stéphane Logerot, contrebasse, Vincent Lê Quang, saxophone, Johan Farjot, piano et direction)
Big Band de l'École Supérieure de Musique et Danse Hauts-de-France de Lille, Chœur Paris-Sciences et Lettres, élèves du CRD de Calais et des classes CHAM du collège Les Dentelliers.
Mise en scène Thomas Cannariato, chorégraphie Madlyn Farjot.
 
Ce concert peut être inclus dans un abonnement ou dans les PASS 3 et PASS 4
 
Mardi 19 Mai 2020 - 20h30
LA DAMA BOBA
Mardi 19 Mai 2020 - 20h30
Théâtre

FELIX LOPE DE VEGA
 
Traduction Benjamin Penamaria
 
Mise en scène Justine Heynemann
 
Le seigneur Otavio, riche gentilhomme de Madrid, a deux filles : l'aînée, Nise, est une jeune érudite, tandis que Finéa, la cadette, est la Dama Boba, celle qu'on trouve idiote. Laurencio, charmant poète sans le sou, entreprend secrètement de séduire la Boba pour sa dot. Contre toute attente, il apprend à connaître cette étrange jeune fille et à découvrir, au-delà des apparences, son charme singulier. Mais croira-t-on à la sincérité de leur amour ? Un professeur excédé, des valets philosophes et quelques chansons façon Almodovar pimentent cette course folle, truffée de rebondissements. Comédie emblématique de Lope de Vega, aussi célèbre en Espagne que Les Femmes savantes en France, La Dama Boba a traversé le temps. Écrite en 1613, elle met en évidence la modernité du dramaturge qui questionne la place dévolue à la femme et propose de nouvelles héroïnes audacieuses. L'une, Nise, s'approprie le savoir des hommes. L'autre, Finéa, se réalise grâce à la fantaisie avec laquelle elle comprend le monde, qui fait quasiment d'elle une artiste surréaliste. Chacune triomphe en devenant maitresse de sa destinée. Et ce spectacle est un petit bijou.
 
Production Soy Création. Coproduction Théâtre André Malraux de Rueil Malmaison, Atrium de Chaville, Les 3 Pierrots de Saint Cloud. Avec le soutien de l'Adami, de la SPEDIDAM, d'Arcadi Île-de-France, avec la participation artistique du Jeune Théâtre National, dans le cadre du dispositif d'insertion de l'École du Nord, soutenu par la Région Hauts-de-France et le Ministère de la Culture. Spectacle créé en collaboration avec le Théâtre 13 / Paris.

 
 
Mercredi 11 Mars 2020 - 20h30
L'ETRANGER
Mercredi 11 Mars 2020 - 20h30
Concert
ALBERT CAMUS
 
L'ÉTRANGER, Réminiscences (opus 3)
 
Adaptation Olivier Malrieu et Pierre-Jean Peters
 
Interprétation et mise en scène P-J. Peters
 
Création musicale de Jean-Pierre Jullian, Etienne Lecomte et Patrice Soletti

Adapter un roman est toujours une expérience singulière, tant chaque lecteur est à son tour auteur par la force des choses. Peters, un peu sans l'avoir calculé, un peu sans doute parce que quelque chose de Camus l'attendait quelque part, est devenu au travers d'expériences différentes un intime de L'Étranger, qu'il a joué pour la première fois en 2006, puis encore et encore, avant de concevoir sa propre adaptation en 2013 - qu'il ne cesse de revisiter, mais toujours seul à incarner la totalité des personnages.
L'Étranger est un roman difficile, qui tient de l'enquête et n'aboutira pas. Plus que ce qu'il pense, on ignore comment pense son héros, Meursault, réfractaire à tout compromis avec l'expression de sentiments qu'il n'est pas vraiment sûr de ressentir vraiment - et cette quête exigeante le fera considérer comme asocial, monstrueux. Alors, quand le hasard s'en mêle, s'ouvre pour lui la route de l'échafaud, expérience qu'il vit elle aussi de manière inédite, non rationnelle et incompréhensible pour les autres. Le procès a basculé depuis longtemps d'ailleurs : on juge moins un crime de fait-divers plus ou moins involontaire que l'étrange rapport entretenu par Meursault avec un monde absurde.
Peters réussit cela au-delà du racontable, avec une densité d'objet non identifiable.
 
Mardi 31 Mars 2020 - 20h30
ICH BIN CHARLOTTE
Mardi 31 Mars 2020 - 20h30
Théâtre

DOUG WRIGHT
 
Adaptation Marianne Groves
 
Avec Thierry Lopez
Mise en scène Steve Suissa
 
Révélation du festival d'Avignon 2018, ce texte récompensé par un Prix Pulitzer a déjà été traduit et joué dans plus de dix pays. Tiré d'une histoire vraie, il retrace l'enquête menée par deux Américains pour percer le mystère de Charlotte von Mahlsdorf (1918-2002), un personnage fascinant et subversif devenu une icône de la pop culture berlinoise. Charlotte, née Lothar Berfelde, reste une énigme. Comment a-t-elle pu traverser nazisme et communisme sans jamais dissimuler son travestissement, alors que la répression y faisait rage contre les homosexuels, les travestis et les transgenres ? Quels événements, parmi lesquels le parricide, l'ont-ils conduite à collectionner des meubles anciens, à ouvrir un musée dans les années 1950 (le Gründerzeit Museum), puis à s'exiler en Suède ? Fut-elle vraiment une informatrice de la STASI ? Entre exhibition et dissimulation, Charlotte recèle plusieurs identités, révèle des secrets bien gardés et livre avec sa vie tout un pan de la grande Histoire. Plus de trente personnages croiseront sa route, tous interprétés avec virtuosité par un impressionnant Thierry Lopez. En révélant un être stupéfiant de liberté et d'inventivité, cette pièce bouscule nos conceptions contemporaines sur l'identité et la mémoire.

 
 
Samedi 28 Mars 2020 - 17h30
OPÉRACONTE
Samedi 28 Mars 2020 - 17h30
Spectacle
Musique
Théâtre musical / Spectacle familial
Textes et réalisation Perrine Cutzach
Alfred Bironien, Perrine Cutzach (chant, comédie), Elsa Cantor (piano, comédie)

Nous avons entrecroisé quelques contes de fées qui ont inspiré divers compositeurs du XIXe siècle et du début du XXe. La petite fille aux allumettes tombe ainsi amoureuse de Hans le joueur de flûte et rêve d'être Cendrillon pour pouvoir le retrouver.
Cette quête à rebondissements met en scène une dizaine de personnages (fées, princes, princesses...), incarnés par une pianiste et deux chanteurs lyriques (ténor, soprano). Magie, humour, musiques de rêves: quelle meilleure porte d'entrée pour découvrir le théâtre chanté ?

Extraits de : 
Hans le joueur de flûte de Louis Ganne

La petite marchande d'allumettes de Tiarko Richepin 
La Cenerentola de Gioachino Rossini

Barbe-bleue de Jacques Offenbach

Les Contes de Perrault de Félix Fourdrain

Hänsel und Gretel de Engelbert Humperdinck

Riquet à la houppe de Louis Varney

Cendrillon de Jules Massenet
 


GRAND THÉÂTRE

Place Albert 1er
62100 CALAIS

Infos / Réservations : 03 21 46 66 00 ou
theatre@mairie-calais.fr
- Jusqu'au 14 décembre :
• Le mercredi et le samedi de 14h à 17h30 (toutes ventes)
- Fermeture du 15 décembre 2019 au 10 janvier 2020 inclus.
- A partir du 8 janvier 2020 (et du 11 janvier pour le Centre Gérard Philipe):
• Uniquement le samedi, de 14h à 17h30, toutes ventes










MAIRIE DE CALAIS
Place du Soldat Inconnu
CS30329
62107 CALAIS Cedex
Tel : 03 21 46 62 00
Fax : 03 21 46 62 09













GÉRARD PHILIPE

450 rue Auguste Rodin
62100 CALAIS


Infos / Réservations : 03 21 46 90 47 ou
ccgp-calais@mairie-calais.fr
- Jusqu'au 14 décembre :
• Le mercredi et le samedi de 14h à 17h30 (toutes ventes)

- Fermeture du 15 décembre 2019 au 10 janvier 2020 inclus.

- A partir du 8 janvier 2020 (et du 11 janvier pour le Centre Gérard Philipe):

• Uniquement le samedi, de 14h à 17h30, toutes ventes




Paiement 100% Sécurisé